Qui est Saint Sébastien?

Fêté le 20 janvier, saint Sébastien est une figure bien connue des chrétiens. Mais saviez-vous qu’il est le saint patron des athlètes ?

On a souvent de lui l’image d’un beau jeune homme arrimé à un poteau, le corps traversé de multiples flèches. Au IIIe siècle, Sébastien, né à Narbonne, est officier dans la garde prétorienne, unité d’élite de l’armée romaine, et chrétien. Le jour où l’empereur Dioclétien l’apprend, il voit rouge. Sébastien refusant tout net de renier sa foi, Dioclétien ordonne son exécution. Le jeune officier est donc attaché à un poteau et criblé de flèches par ses propres soldats alors que, comble de l’ironie, il a la réputation d’être un excellent archer. Cependant, il n’en meurt pas, et c’est même la future sainte Irène qui soigne ses blessures et le remet sur pied. Mais l’empereur est tenace (autant que le jeune homme dans sa foi) et Sébastien est ensuite battu à mort avec des gourdins. Son corps est jeté dans un égout avant d’être déposé dans des catacombes qui portent aujourd’hui son nom.

Très présent dans les œuvres d’art, il est devenu est le saint patron des fantassins et des confréries archères, mais aussi des athlètes, en raison de sa grande force physique et de sa résistance à la souffrance. Une dévotion qui daterait des années 1920, marquées par le début de la professionnalisation du sport. À Saint Sébastien (Espagne), la Tamborrada, le 20 janvier de chaque année, fête le saint patron de la ville. La ville de Banyuls-sur-mer (Pyrénées-Orientales) organise quant à elle ce jour-là une procession traditionnelle. De nombreuses églises portentégalement son nom.

Voici une prière à lui adresser :

Saint Sébastien, sois attentif à ma prière, ouvre l’oreille à mes supplications.
Toi qui as été éprouvé par les flèches et dont le corps inerte a été ramené à la vie,
Redonne vigueur à mes membres morts, affermis mes pas dans les sentiers que Dieu a tracés.
Saint Sébastien, mon âme est dans le trouble, toute ma force m’a quitté.
Toi que les flèches ont traversé sans que ta foi, comme ton sang, coule de ton corps,
Ne m’abandonne pas, redonne-moi l’espoir, la volonté et la guérison.
Amen.