Dimanche de la Miséricorde

Le 28 Avril

Adoration et récitation du chapelet de la miséricorde de 17h30 à 19h

Le Seigneur a demandé à sainte Faustine que dans toutes les églises nous adorions une heure et récitions le chapelet de la miséricorde divine le dimanche suivant le dimanche de Pâques.

D’une manière spéciale, nous vous proposons ce temps de prière qui sera orienté vers tous les paroissiens décédés depuis la construction de notre église.

Pendant ce moment d’adoration, le père Fadi sera disponible pour donner le sacrement de réconciliation qui est une grâce particulière en ce dimanche de la miséricorde.

Cette fête a été instituée en 1985, tout d’abord pour l’Archidiocèse de Cracovie par son pasteur, Mgr le Cardinal Franciszek Macharski, puis célébrée dans quelques autres diocèses de Pologne. Dix ans plus tard, en 1995, le Saint Père Jean Paul II l’a étendue sur tous les diocèses de Pologne, à la demande expresse de l’Episcopat de Pologne. Le 30 avril 2000, le deuxième dimanche de Pâques et le jour de la canonisation de sainte Faustine à Rome, le Souverain Pontife Jean Paul II l’a instituée pour l’Eglise universelle.

Que le Seigneur ait choisi le premier dimanche après Pâques comme date de la célébration de la fête de la Miséricorde, n’est pas un hasard, on y trouve un profond fondement théologique : en ce jour se termine l’Octave de Pâques qui clôt la célébration du Mystère Pascal de Jésus-Christ. Or, cette période montre plus que tous les autres Temps de l’Année liturgique le mystère de la Divine Miséricorde, révélé pleinement dans la Passion, mort et Résurrection du Christ. L’institution de la fête de la Divine Miséricorde à proximité de la liturgie de la Passion, la mort et la Résurrection du Seigneur fait mieux voir d’où jaillit la source de tous ces mystères, à savoir la Miséricorde Divine.

Plus d’info : 

https://croire.la-croix.com/Definitions/Fetes-religieuses/La-divine-Misericorde/Quelle-est-l-origine-de-la-fete-de-Misericorde-Divine